SOMBER – PROLOGUE

– PROLOGUE –

     Mon cœur va exploser.

     J’ai la gerbe. L’odeur de la sueur, du sang et de l’eau de cologne se mélangent et me soulèvent l’estomac. Je les déteste. Je les hais. Ils me dégoûtent.

     Un homme enserre mes poignets dans mon dos. Mes articulations sont douloureuses. J’ai essayé de mettre mon genou dans les couilles du mec face à moi. Je n’ai pas réussi et il m’a collé une droite qui m’a sonnée. Je me débats. Mais il me tord les poignets jusqu’à la limite de la fracture. Je suis terrorisée. Je crois que je préférerais être morte plutôt qu’être là.

     Le flingue est posé sur la table. Juste à côté de moi. Une menace de mort. De m’éliminer avec une balle dans ma jolie petite tête.

     Le chef de la bande s’approche. Ses hommes de main ont un ricanement gras qui me fait suffoquer. Il promène sa main sur mon visage, ça me dégoûte. Je tente de le mordre, il se marre. J’ai une rage si forte, si puissante, que je sens mon propre sang bouillir. Ses doigts descendent sur ma poitrine. Je respire plus fort. Je suis tétanisée. Il a une longue cicatrice sur le visage qui traverse son œil devenu blanc. Son sourire sadique s’étire quand sa paume se pose sur ma cuisse et arrache ma serviette. Je tente de cacher mon sexe et ma poitrine, ils rient plus fort.

     — Tu trembles, ma douce.

     Je lui crache dessus. Il s’essuie la joue avec un mouchoir en tissu monogrammé. Mon regard fou ne sait plus où aller. J’ai l’impression d’être shootée. Soudain, son poing chargé de bagues s’écrase sur ma pommette. Une douleur puissante m’électrise et me provoque un vomissement incontrôlable. Je suis sûre d’avoir entendu mon os craquer. Il sourit. Un sourire qui gueule « je vais te bouffer ».

     Maintenant, ses doigts frôlent mon intimité. Je veux crever.

     Je me réveille en sursaut. La transpiration coule dans mon décolleté. Paniquée, je regarde tout autour de moi. Je suis dans des loges. Certaines ampoules des miroirs ont grillé. Je croise mon reflet. Le maquillage fait encore illusion. Il cache mon dégoût pour ce bar de merde. Pour ce job qui me file la gerbe.

     Je me redresse, rattache ma guêpière à mes bas. Il y en a un qui est filé. Mais ça, personne ne le remarquera. J’ai la boule au ventre. Les anges du Fallen Angel. Laisse-moi rire ! Des nanas paumées, qui ont besoin de thunes rapidement. Chacune ici a sa dette.

     J’entends les talons de Sweet Angel sur l’escalier en bois douteux qui, un jour, va s’écrouler. Elle est épuisée. Il faut dire qu’en dehors elle gère ses trois gosses sans père. Faire un mioche à un enculé qui se tire un matin en prétextant acheter des clopes, j’y ai échappé. Mais parfois, je l’envie. Car ses soucis paraissent plus solubles que les miens.

     — À ton tour, Dark. Y’a le pervers qui se touche au premier rang.

     — Génial… Il a sorti sa bite ou pas encore ?

     C’est un vieux vicelard qui vient se branler devant nous en payant des tournées générales. Son salaire doit y passer. Il pue, il est crade et il a l’air de vivre accroché au podium. Cette scène où je deviens un vulgaire bout de viande.

     Le mieux quand on est autour de la barre, c’est d’oublier. Ignorer les ivrognes qui frappent le podium, mes talons qui collent dans des flaques de whisky-coca. Ne plus sentir l’air saturé de tabac et d’eau de toilette bon marché. Ne pas laisser l’estomac se soulever quand un mec transpirant et couvert de crasse nous glisse un billet dans le string. Ne plus entendre les cris d’animaux et les remarques salaces.

     J’ai un poids énorme sur la poitrine, du plomb qui se déverse sur mon cœur pour l’empêcher de battre.

     Les yeux dans le vide, je me prends à rêver. J’imagine le jour où j’aurai gagné à la loterie à laquelle je joue toutes les semaines pour rembourser ma dette. De ce moment de liberté où mon avenir m’appartiendra enfin.

     Ce jour-là, je prendrai des billets pour faire un tour du monde. Je voyagerai, loin de ma cage. Loin de ce pacte qui m’étouffe et me garde prisonnière.

     Je veux juste m’envoler.

SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT