Qu’est-ce que je fais contre le cafard ?

   

Moi, contre les cafards, j’utilise du spray !

      Beurk.

   Aujourd’hui, je ne suis pas là pour parler de bestioles grouillantes.

      On ne va pas se mentir, on a tous des journées où le moral n’est pas là. Quel(le) auteurice ne s’est jamais levé(e) avec la sensation d’être naze, que son manuscrit ne sera jamais achevé, que son roman ne sera pas édité… Cette sensation n’est pas bizarre. Au contraire, c’est bon de se remettre en question. Il ne faut pas accueillir ces journées avec dégoût, au contraire. Il faut les voir comme une occasion de réfléchir à son écriture, à la direction que l’on prend. Voici quelques questions à se poser :

      – Comment puis-je améliorer mes écrits ?

      – Est-ce que j’écris ce que j’ai envie de lire ?

      – À qui pourrais-je demander de lire mon manuscrit pour avoir un avis objectif ?

      Si vous restez sous la couette en boule à vous convaincre que vous faites du médiocre, votre écriture n’avancera pas. On peut toujours progresser et s’améliorer, mais pour ça il faut écrire et se remettre en question. Attendre que vos amis vous disent que vous êtes un génie ne vous aidera pas. Du moins, ça n’aidera pas votre écriture. Car s’ils parviennent à vous convaincre que vous êtes au top de votre talent, vous ne progresserez plus. Pourtant, tout le monde peut progresser, avancer, et devenir meilleur. Ce n’est pas comme dans les sims où une jauge vous bloque au niveau 10 d’une compétence. Dans la vie, il n’y a pas de plafond et c’est ce qui est génial.

      Alors, quand le cafard est là, voyez-le comme une manière de repousser vos limites. Battez-vous et avancez ! Rien ne peut vous arrêter, à part vous.

***



DECOUVRIR SOMBER

SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT
PROFITER DE L’OFFRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *