Le sport et l’écriture

      Genre, la sportive de haut niveau !

      J’en suis encore à la phase « ne pas mourir pendant le cours ».

      Le sport. Combien ont voulu sécher les cours d’endurance ? Combien ont maudit le prof en jogging qui nous braillait « plus vite » sans bouger lui-même. Combien ne voulaient pas porter les chasubles imbibées de sueur ? Combien… Bref. Les cours de sport au bahut, ce n’était pas toujours la joie. J’ai quand même eu pétanque pendant un trimestre. Pétanque. Bon, vous me direz, c’est mieux qu’accrosport.

      Enfin bref. Aujourd’hui, en adulte responsable, je vais à la salle. Et la salle, c’est devenu super important. Parce que rêver de vivre d’écriture c’est bien, mais comme dans tous les métiers sédentaires, le corps n’aime pas trop ça. Alors je ne dis pas qu’il faut faire des sports de folie, ou même s’inscrire à la salle. J’ai conscience que c’est un budget et qu’on n’en a pas forcément une à proximité. Mais vous avez des alternatives gratuites : marcher, courir, suivre des vidéos de fitness sur Youtube depuis votre salon.

      Mais là vous allez me dire « c’est quoi le rapport avec l’écriture ? ». Et vous avez raison !

      Le rapport, c’est que le sport m’aide à vider mon esprit des choses négatives et à me reconcentrer sur mon écriture et mes projets professionnels. C’est un véritable plus pour imaginer les visuels pour la ligue, trouver de nouvelles idées et avancer dans mes manuscrits. C’est aussi un générateur d’énergie. Quand je suis fatiguée, une séance de sport m’aide à réellement me réveiller et à travailler alors qu’à la base je me serais rendormie. C’est aussi un exutoire pour évacuer les énergies négatives du quotidien, et même si parfois c’est dur de se motiver pour faire du sport, on finit toujours satisfait de ce qu’on a fait. Et choisissez des choses qui vous correspondent. Par exemple, j’ai choisi de faire de l’aquawork et du bodybalance à côté de la salle. Et je vais vous expliquer pourquoi.

      J’ai un problème qui fait que j’ai pris beaucoup de poids. Il y a plusieurs facteurs, bien sûr, mais aujourd’hui j’ai beaucoup de poids à perdre pour retrouver un poids de forme. Je ne parle même pas d’être super mince, mais juste d’avoir un IMC normal.

      Ce surpoids a créé des problèmes de dos et articulaires. Donc, j’ai dû adapter mon sport. Je fais travailler le cardio à la salle pour le moment, sur les conseils d’une coach. J’ai choisi l’aquawork pour renforcer mes muscles sans « subir » le poids de mon corps. Et j’ai pris le bodybalance qui travaille sur le poids de corps (donc on ne soulève pas de charge supplémentaires) et participe à renforcer tous les muscles, en particulier ceux du dos et des abdominaux.

      Mais, naturellement, il y a PLEIN d’autres cours que vous pouvez suivre ! Il suffit seulement de trouver ce qui vous correspond, et vous fait du bien.

      Alors, n’hésitez pas à vous y mettre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *