Écrire une trilogie

J’évoquais auparavant la difficulté d’écrire un tome 2, on va maintenant parler de l’écriture d’une trilogie ! 

Ma manière de fonctionner

J’ai toujours aimé écrire des séries plutôt que des tomes uniques. Sans doute car ça permettait de rester plus longtemps avec mes personnages et de me permettre de dévoiler une intrigue plus importante puisque sur trois tomes. 

Avec les Demoiselles, j’ai donc dû modifier ma manière de fonctionner et ce n’est pas plus mal. La mécanique est différente, c’est un bon exercice. J’ai tendance à aimer écrire des livres longs (le tome 1 d’O’nora corrigé fait 154 000 mots). Avec la ligue, je dois faire bien plus court et éviter de m’éparpiller comme j’ai l’habitude. 

Écrire une trilogie

L’avantage de ce format est de pouvoir dérouler une intrigue sur trois tomes. Vous pouvez donc creuser plus votre scénario et surtout vos personnages. Personnellement, j’aime travailler l’évolution de mes personnages et avoir autant de temps permet de m’éclater. J’aime particulièrement retourner le lecteur en le faisant aimer puis détester certains personnages ou le contraire. Avec une trilogie, ça permet de renforcer l’attachement ou la haine envers un de nos protagonistes. Les émotions sont plus intenses chez le lecteur et c’est encore mieux pour jouer avec. 

Les attentes des lecteurs sont plus élevées

Vous rester plus longtemps avec vos personnages, mais vos lecteurs également. Plus ils vous lisent et plus ils se font leur propre idée. Le but est de pouvoir répondre à leurs attentes tout en les faisant coïncider avec votre intrigue. Si votre dernier tome n’est pas le final tant attendu alors vous risquez bien de provoquer la déception chez votre lectorat. 

Terminer une trilogie

Avec les Demoiselles, j’ai l’habitude de devoir dire adieu à des personnages. Cela fait toujours un petit pincement au cœur de les laisser vivre leur vie sur papier. Mais alors dans le cas d’une trilogie… 

Je ne vais pas vous mentir, pour Playing Boss, j’ai déprimé pendant deux jours. Je me sentais triste de devoir leur dire adieu et de les laisser de côté. C’est toujours quelque chose. Il faut aussi prendre en compte que vous allez être un peu sur le côté pendant un jour ou deux en terminant votre trilogie

Conclusion

J’adore écrire des trilogies. Pendant longtemps, ça a été mon format préféré. Aujourd’hui, je pars plus sur des tomes uniques ou des séries longues (pour l’instant O’nora est prévu en 16 tomes !)

Pourtant la trilogie a de beaux jours devant elle. C’est un format apprécié par les maisons d’éditions et les lecteurs. Quand on parle de séries, on passe immédiatement à une trilogie avant les autres formats. Moi aussi, je lui trouve de très nombreux avantages pour peu d’inconvénients. 

Et vous, avez-vous déjà écrit une trilogie ? 

***

DECOUVRIR DAKOTA
SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT

***

DECOUVRIR DAKOTA

 

SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT
PROFITER DE L’OFFRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *