Écrire sur un sujet difficile : la schizophrénie

Hello toi, 

Aujourd’hui, on part sur un sujet pas forcément très drôle mais qui est au centre de mon prochain roman, Illusions : la schizophrénie. 

Je vous remets l’ancien article qui parle déjà de mon nouveau petit bébé. Mais pour vous faire le topo rapide, mon héroïne est schizophrène. C’est une maladie vraiment complexe avec énormément de préjugés. 

L’idée d’écrire sur ce sujet s’est imposé à moi. Mais il ne suffit pas d’avoir l’inspiration divine pour publier un livre sur ce thème. Il faut un peu plus. 

Avoir de bons bêta-lecteurs

À titre personnel, j’ai eu une personne schizophrène dans ma famille et plusieurs autres qui ont des maladies psy. Je ne m’en étais pas forcément rendue compte avant de commencer l’écriture de ce roman. Cela a été extrêmement bénéfique pour moi. J’ai ainsi pu me reposer sur l’expérience de certaines personnes de mon entourage pour comprendre un peu mieux l’état d’esprit, les traitements et les médicaments utilisés. 

C’est un immense point positif pour écrire sur un tel sujet. Même si vous vous doutez que je préférerais que les gens que j’aime n’en souffrent pas. Mon second avantage dans l’écriture de son roman, c’est ma chaîne Youtube. J’ai pu ainsi découvrir que deux de mes abonnés avaient travaillés en hôpital psy et avaient donc une super expérience. Claire et Mathilde se sont donc retrouvées bêta-lectrices dans m’aider à affiner et traquer les maladresses présentes. Leur expertise aura été vraiment bénéfique pour Illusions. Ainsi si une personne de ce milieu lit mon roman, elle ne trouvera pas d’immenses bêtises. On peut excuser quelques petites erreurs mais si un lecteur arrête le roman à cause d’invraisemblances alors c’est que l’auteur n’a pas bien fait son travail de recherche. 

Se mettre dans l’ambiance

Écrire sur un tel sujet a été très difficile. Car pour bien écrire, on doit se plonger dans l’esprit de son héros. On doit ressentir ses émotions, ses états d’âmes et son mal-être. Ce roman a été très éprouvant à écrire, très dur. 

Selena est une héroïne qui a découvert à l’âge de huit ans, les centre psy. Elle se sent seule, malade, incapable de rencontrer l’amour et de pouvoir avoir une vie “normale”. Entrer dans sa tête c’est comme plonger dans un brouillard, gris profond, noir et qui vous aspire vers le bas. Il n’est pas simple de se sortir d’un tel état d’esprit. Mais mon but était aussi de montrer que même une personne malade a le droit au bonheur. 

Ce roman ne m’a pas laissé indemne mais je suis fière du résultat final. J’espère que tu vas autant aimer Selena que moi. Elle est différente de toutes mes héroïnes, mais elle a su me toucher profondément.

***

DECOUVRIR ILLUSIONS

SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT
PROFITER DE L’OFFRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *