Ecrire sur un pays étranger

On fait le passeport et en voiture Simone !

      Si seulement…

      J’ai déjà vu des auteurices voyager pour en apprendre plus. Mais quand on a excessivement peur des voyages, ou bien qu’on n’a pas un compte en banque de folie, il est difficile d’envisager un séjour d’étude.

      Heureusement, aujourd’hui, il y a internet ! Et internet est notre ami !

      Et internet peut nous offrir des photos du pays, le mode de vie, des descriptions de voyageurs, le climat et la culture locale. La magie opérera dans votre livre si le lecteur a la sensation que vous avez toujours vécu ici, où se passe votre action.

      Je vous invite à regarder des reportages, des vlogs et blogs, à bien vous renseigner sur les habitudes de vie. Si votre action se passe aux U.S.A, votre personnage n’ira pas se chercher une baguette tous les jours à la boulangerie. Et il mangera des sandwiches au beurre de cacahuète et confiture, pas au beurre. Pensez également au système scolaire et d’études qui varie d’un pays à l’autre, et aux jours fériés.  Ce sont les petits détails qui font tout le réalisme.

      On a le droit d’écrire sur un pays parce qu’on le trouve cool et/ou intéressant. Mais respectez-le en faisant vos recherches en amont et en notant tout ! Vous n’aimeriez pas lire dans un livre que le héros français enfonce son béret sur son crâne avant de boire un verre de rouge tout en allant acheter son pain ? Bien, alors évitez de faire pareil quand vous voulez écrire sur un pays étranger. Et non, les films ne sont pas nécessairement une bonne façon de se documenter. Souvent, l’image du pays va être très romancée.

      Vous voyez cette rue bizarre à New York qu’on retrouve dans plein de films ?

     

Par Karim Madjer le 23/06/2016

      Vous l’avez ? Vous croyez qu’il y a plein de coins comme ça à New York ? EH BIEN NON ! Cette scène, devenue un cliché new-yorkais, est tournée pratiquement toujours dans la Cortlandt Alley qui est l’une des dernières rues du genre ! C’est un peu comme si on tournait à Pigalle et qu’on fasse croire au monde entier que tout Paris est comme ça.

      D’ailleurs, avez-vous remarqué que dans une majorité de fictions étrangères, les parisiens ont systématiquement vue sur la Tour Eiffel ? Alors que, soyons lucide, même si c’est un monument majeur, tous les appartements sont loin d’avoir une vue dessus.

        Ou bien, avez vous remarqué que dans les fictions américaine les enfants français boivent toujours du vin ?

      Franchement, qui a eu son petit verre de rouge à table quand il était gosse ? Pourtant, ce cliché résiste encore et toujours dans les fictions étrangères. Et en plus, il nous agace. Car nous, bons français et fiers de l’être, nous savons que nous ne sommes pas des alcooliques depuis la petite enfance.

      Alors, prenez le temps de lire des témoignages de gens qui vivent dans ces pays. D’en apprendre plus sur la culture, les mœurs. Inutile de vous ruiner en livres, tout est sur le net ! Il suffit seulement de prendre le temps de chercher.

      Maintenant je vous laisse, j’ai un besoin urgent d’aller acheter une baguette. 

***



DECOUVRIR SOMBER

SANS ENGAGEMENT – RÉSILIABLE À TOUT MOMENT – 9€90 PAR MOIS – 14 JOURS OFFERTS AVEC LA POSSIBILITÉ D’ANNULER SON ENGAGEMENT AVANT LE PREMIER PRÉLÈVEMENT
PROFITER DE L’OFFRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *